43.1 Nouveaux produits - Le futur du nettoyage se nomme Nevek

18/05/16

Les propriétés d’extraction et de support de l’Agar-Agar sont désormais connues depuis plusieurs années, et elles ont été exploitées pour réaliser des nettoyages sur toute sorte de substrat. Sa principale caractéristique est de former des gels rigides, utiles lorsqu’il est nécessaire d’utiliser de l’eau sous forme épaissie.
En fournissant de la chaleur, les chaines du polysaccharide d’Agar-Agar en dispersion aqueuse se distribuent fortuitement, donnant une solution fluide, tandis qu’en refroidissant, elles se mettent en ordre, formant des structures tubulaires responsables du caractéristique gel rigide, à l’intérieur desquelles les molécules d’eau peuvent se mouvoir.
Le processus de gélification peut être interverti indéfiniment en réchauffant et en refroidissant, c’est pourquoi on parle de gels thermoréversibles.
Ces gels ont été soumis à des examens à la fin des années 60, mais c’est seulement récemment que des études approfondies ont été menées à propos de leurs caractéristiques et de leur potentiel dans le nettoyage d’ouvrages artistiques [1,2,3,4]. Après une étude attentive sur les divers types d’Agar-Agar présents sur le marché, CTS en a sélectionné un particulier, dont les propriétés nettoyantes sont optimisées et l’enlèvement plus simple : il a été commercialisé sous le nom de Agar Art, et décrit dans les numéros du Bullettin C.T.S.: 20.2, octobre 2009, 32.2, octobre 2012, 39.2, août 2014.  

Même si Agar Art a eu une bonne réponse commerciale, et a été utilisé pour nettoyer de grandes surfaces [5,6], les potentialités de ces systèmes de nettoyage ne sont pas pleinement exploitées.
Très certainement, un des facteurs qui en a ralenti la diffusion est sa préparation fastidieuse : la poudre doit être pesée et dispersée dans l’eau, on doit ensuite réchauffer pendant une dizaine de minutes, puis insérer les réactifs qui ne peuvent pas être chauffés ; ensuite appliquer au pinceau avant de refroidir, ou bien former des lames solides à apposer sur les surfaces, si la situation le permet. Si l’on veut procéder à chaud, et que le gel se solidifie dans le récipient, au cours de l’application, il faut le réchauffer de nouveau, éventuellement en se servant d’un four à microondes. Comme cela arrive souvent, certaines opérations qui s’avèrent simples en laboratoire, deviennent un tourment sur le chantier, et on préfère opter pour d’autres opérations plus simples, comme la classique compresse de pulpe de cellulose ou de sépiolite.
Une autre situation qui présente une difficulté analogue est celle des petits tests préliminaires : on voudrait comprendre, en effectuant de petits échantillons d’essai, l’efficacité de certains réactifs et la typologie de la saleté à retirer. La procédure de préparation des gels d’Agar Art s’avère trop laborieuse pour conduire ces tests, spécialement si on les effectue avant l’installation du chantier.  

En réfléchissant sur ces difficultés objectives, et en se basant sur les expériences de la société Aconerre, on en est arrivé à formuler un gel sous forme homogénéisée, utilisable aussi bien à froid qu’à chaud, dans lequel il devient extrêmement simple de dissoudre les différents réactifs, des solutions aqueuses jusqu’aux solvants.
Il est évident qu’avec cette dernière propriété, nous nous trouvons en face d’un produit encore plus versatile. Cette nouvelle formulation, appelée NEVEK, permet donc de dépasser les complexités d’utilisation de l’Agar, en élargissant les possibilités opératives et en simplifiant les procédures.
Dérivé d’une algue marine et exempte de matériaux de synthèse, NEVEK ne présente pas de risques de toxicité, s’il est manipulé correctement et il est un matériau ecodéfendable

Comme pour les gels d’Agar Art,
NEVEK retient fortement l’eau, en permettant d’effectuer des nettoyages à l’eau des surfaces, retirant ainsi des substances hydrosolubles sans libérer l’eau en profondeur, et en évitant par conséquent la migration de sels éventuels contenus dans les supports.
L’eau va en effet mouiller l’interface entre le gel et la surface, et sa pénétration dans les structures poreuse du matériau (plâtres, pierre, fresques, peintures), est donc limitée.
Tous les domaines de la restauration peuvent être intéressés par les propriétés particulières de ce système, étant donné que NEVEK peut supporter soit des solutions aqueuses, soit tous types de solvants, polaires et apolaires.    

Parmi les applications possibles, citons les principales.
-   Enlèvement de saleté et de résidus d’anciennes colles et de protecteurs sur des surfaces de pierre, plâtres, peintures murales, peintures sur bois et sur toile, papier, bois même polychrome, terres cuites, objets archéologiques….
-   Extraction de sels sur surfaces de pierre, mosaïques, objets archéologiques et peintures murales.
-   Retrait de vernis sur bois même polychrome, peintures sur bois et sur toile, et pierre.
-   Apport d’humidité avec un parfait contrôle de la diffusion de l’eau liquide.


NEVEK
fonctionne même avec une éponge, en absorbant le matériau solubilisé, comme cela avait lieu avec les classiques gels d’Agar Art, mais avec des avantages par rapport au gel rigide classique :  
  1. il est prêt à l’emploi et n’exige pas les procédures de préparation de l’agar en poudre (pesée des composants, solubilisation et réchauffement).
  2. il a un plus faible pouvoir adhérent et il est particulièrement adapté pour des surfaces sensibles  (présence de soulèvements, désagrégation, sensibilité à la chaleur)
  3. il est possible de l’additionner de solvants organiques, même apolaires comme la ligroïne, créant ainsi un gel qui se comporte de façon analogue à une émulsion huile/eau.
  4. il peut être également utilisé fluide, étant donné qu’avec la chaleur le gel thermoréversible se liquéfie.

NEVEK
est prêt à l’emploi, on l’étend à la main ou à l’aide de spatules, et grâce à sa thixotropie, on peut le mettre en oeuvre aussi sur des surfaces verticales. Sa structure lui permet de s’adapter à toutes les surfaces, même irrégulières, et il est facile à retirer, par exemple avec un simple pinceau sec.
 
Etant donné sa très faible adhésion, son action est extrêmement délicate, et il n’y a donc pas de risque que des fragments se détachent ; le retirer devient encore plus simple en interposant une feuille de papier japon. Il n’est pas nécessaire de rincer les surfaces, puisque le produit ne laisse pas de résidus.  

NEVEK
peut être réchauffé dans un four à microondes ou au bain-marie, obtenant ainsi une phase fluide qui peut être mieux distribuée sur la surface avec un pinceau, puis en laissant refroidir. De cette manière, le gel se reforme tout en suivant parfaitement les aspérités de la surface et en absorbant la saleté hydrosoluble. Ensuite, on l’enlève mécaniquement en soulevant délicatement la pellicule, du centre vers les parties externes, en s’aidant éventuellement de bâtonnets de bois.
Si besoin, le produit peut être modifié en y insérant des substances pour en intensifier l’activité, jusqu’à un maximum de 50% en poids, en utilisant un simple mixer pour les incorporer uniformément :
  1. Peuvent être ajoutées des solutions aqueuses de tensioactifs, chélateurs, acides et bases comme pour tout autre gel ; la délivrance de la solution et l’effet de ces substances restera circonscrit à la surface, limitant ainsi la pénétration dans les couches sous-jacentes.
  2. Peuvent être ajoutés des solvants de différente polarité à évaluer par des tests préliminaires. Même dans ce cas, on limite la délivrance de solvant dans les couches sous-jacentes.
Après ces ajouts, le gel ne peut plus être réchauffé.
Les temps de contact, à établir au cas par cas à l’aide de tests, dépendent principalement du type de substrat, du matériau à retirer, des conditions environnementales et de comment on a modifié le NEVEK.  

Exemples d’applications

- Nettoyage de plâtres, surfaces de pierre et peintures murales.
 Les gels d’agar sont depuis longtemps utilisés sur les plâtres et la pierre, même en y ajoutant des additifs tels que tensioactifs et chélateurs. La versatilité du système de nettoyage fournit les instruments pour mettre au point diverses méthodes d’application de manière à s’adapter aux différentes problématiques que l’on peut rencontrer. Un exemple : les marbres du Tornacoro dans le dôme de Milan [9]. Plus récemment, l’application sur des surfaces couvertes de fresques ou peintures réalisées à sec, comme le cas des peintures murales du 13e siècle de la Chapelle du Monastère de Pedralbes à Barcelone [10].

- Extraction de sels d’une pierre :
appliquer le produit sur la surface et retirer après quelques heures. Une étude menée par le CNR [8], atteste que l’efficacité de NEVEK est comparable à celle du gel étendu à chaud et que toutes deux sont plus efficaces que les applications de gel préformé. On peut intensifier l’efficacité en ajoutant des agents complexant comme l’EDTA ou le citrate d’ammonium.

- Préparation d’un décapant faiblement toxique :
ajouter à NEVEK une quantité non supérieure à 50 % en poids de solvants sélectionnés selon le type de peinture ou vernis à enlever, jusqu’à le rendre homogène. Appliquer sur le vernis pendant un temps à déterminer au cas par cas, puis retirer mécaniquement la pellicule de NEVEK et le vernis regonflé. 

- Enlèvement d’anciens films de Vinavil au dos d’une toile :
ajouter à NEVEK un mélange en rapport 1:1 d’acétone et d’alcool éthylique, en quantité non supérieure à 50%. Mélanger jusqu’à rendre homogène. Appliquer sur le film de Vinavil. Après quelques heures, le film gonflé se détache facilement de la toile, sans que les solvants aient pénétré dans les couches sous-jacentes.    


BIBLIOGRAPHIE


1.     E. Campani, A. Casoli, P. Cremonesi, I. Saccani, E. Signorini. L’uso di Agarosio e Agar per la preparazione di “Gel Rigidi” – Use of Agarose and Agar for preparing “Rigid Gels”, Traduzione di Diane Kunzelman. Quaderni del Cesmar7, n.4, Il Prato, Padova 2007.

2.      M. Anzani, M. Berzioli, M. Cagna, E. Campani, A. Casoli, P. Cremonesi, M. Fratelli, A. Rabbolini - D. Riggiardi. Gel rigidi di Agar per il trattamento di pulitura di manufatti in gesso - Use of Rigid Agar Gels for Cleaning Plaster Objects, Quaderni del Cesmar7, n.6, Il Prato, Padova 2008.

3.     
M. Anzani, A. Rabbolini Il restauro del materiale lapideo con i gel di Agar Agar: il gesso “La bella Pallanza” e il marmo “Busto di donna”di Paolo Troubetzko y, (la restauration de la pierre avec le gel d’Agar Agar : le plâtre « La bella Pallanza » et le marbre « Buste de femme » in Lo Stato dell’Arte , Actes du VII Congrès National IGIIC, Naples, 8-10 Octobre 2009, Nardini Editeur, Fi 2009.

4.      M. Anzani, Utilizzo dei gel rigidi ai agar agar per la pulitura del materiale lapideo, (
Utilisation des gels rigides d’agar agar pour le nettoyage de la pierre) in  Musso, S.F., Techniques de restauration. 2013: Utet Sciences Techniques. PLT 43.
 
5.      M. Anzani, L.Borgioli, A. Rabbolini, A. Toniutti; “S.Eugenio a Milano, 120 mq di pulitura ad Agar Agar”, (
S.Eugenio à Milan, 120 m² de nettoyage à l’agar agar) Actes du IX Congrès IGIIC  “Lo Stato dell’Arte 9”, Cosenza, 13-15 octobre 2011.

6.      A. Rava, W. Shank, P. Colombini, O. Chiantore, M. Picollo, V. Palleschi et alii  “Keith Haring a Pisa. Pulitura e protezione di un dipinto acrilico esposto in ambiente esterno”.   (
Keith Haring à Pise. nettoyage et protection d’une peinture acrylique exposée en extérieur) Science et Biens Culturels XXVIII (2012).

7.      Sansonetti A., Casati M., Striova J., Canevali C., Anzani M., Rabbolini A.; “A cleaning method based on the use of agar gels: new tests and perspectives”  12th International congress on the deterioration and conservation of stone. New York; 2012. 
 
8.      Gulotta D., Saviello D., Gherardi F., Toniolo l., Anzani M., Rabbolini A., Goidanch S.; “Setup of a sustainable indoor cleaning methodology for the sculpted stone surfaces of the Duomo of Milan”, Heritage Science, 2014, 2:6.

9.       R. Senserrich-Espuñes , M. Anzani, A. Rabbolini, L. Font i Pagès: L’intervento con i gel di Agar sulle pitture murali del Trecento nella Cappella di Sant Miquel, al Monastero Reale di Santa Maria di Pedralbes di Barcellona. (
L’intervention avec les gels d’Agar sur les peintures murales du 13e siècle dans la Chapelle de San Miquel, au Monastère Royal de Santa Maria de Petralbes de Barcelone) in Lo Stato dell’Arte, Actes du XIII Congrès National IGIIC - Turin 22/24 octobre 2015 - Nardini Editeur, Florence, 2015.  
-
-
-